ET POURQUOI PAS ? Ateliers de pratique théâtrale à l’EHPAD La Fontanelle

AVEYRON CULTURE – Mission Départementale & LE CENTRE SOCIAL ET CULTUREL DU NAUCELLOIS présentent

ET POURQUOI PAS ?

Ateliers de pratique théâtrale à l’EHAPD La Fontanelle à Naucelle avec la compagnie La Part Manquante

septembre >> décembre 2017

AVEYRON CULTURE – Mission Départementale, présidée par Jean-François GALLIARD, accompagne des associations culturelles, des structures médico-sociales du territoire pour mettre en œuvre des projets dans le cadre de son dispositif Culture et lien social. De nombreuses expériences ont montré l’importance de la culture, facteur de cohésion sociale, dans la reconstruction de l’individu et dans sa capacité à se réinsérer dans une communauté. Son objectif est de permettre l’accès à la culture aux personnes qui en sont les plus éloignées, que ce soit en raison de freins sociaux, géographiques ou culturels. Des actions locales sont organisées au plus près des différents publics, avec le concours d’artistes, de structures sociales et culturelles, de collectivités et d’institutions, pour favoriser l’accès aux œuvres et aux pratiques artistiques. Et pourquoi pas ! s’inscrit dans le cadre de ces projets et du dispositif Culture et lien social d’AVEYRON CULTURE – Mission Départementale. Il est porté conjointement par « Le Centre Social et Culturel du Naucellois », et AVEYRON CULTURE – Mission Départementale. Les ateliers théâtre avec la Résidence La Fontanelle s’inscrivent pleinement dans les objectifs du Centre Social et Culturel du Naucellois qui a mené par le passé mené plusieurs projets mixant les enfants et les résidents autour de découvertes artistiques. De plus la problématique du vieillissement est au cœur de la démarche « Charte Territoriale des Solidarités avec les Ainés » impulsée depuis le début de l’année sur le Pays Ségali, via un dispositif et un soutien de la MSA, déléguée par l’intercommunalité au centre social. Les enjeux de cette démarche, qui en est au diagnostic, sont de renforcer les solidarités et de lutter contre l’isolement des aînés sur le territoire. Conférence de presse en présence des porteurs du projet, des artistes et des résidents (14 septembre 2017)

UN PROJET CONSTRUIT AVEC DES ARTISTES

Prendre conscience et développer les particularités de chacun. Montrer, développer les défauts, les maladresses, les manques, les blocages et parfois les peurs tout en gardant à l’esprit l’aspect ludique et le plaisir et le désir d’être ensemble dans l’aventure commune du jeu théâtral. C’est pour aborder tous ces aspects que la compagnie de théâtre La part manquante a été invitée à conduire les ateliers à destination des résidents de La Fontanelle. Les objectifs du projet sont de permettre aux participants de :

  • s’impliquer dans un projet culturel et plus précisément la pratique théâtrale ;
  •  mettre en évidence les qualités personnelles de chacun autour de l’expression sous diverses formes ;
  •  retrouver l’estime de soi, reprendre confiance…
  •  faire ressurgir des émotions oubliées.
  •  rompre l’isolement des personnes âgées ;
  • donner accès à la culture à un public éloigné en milieu rural.
  • créer du lien social entre les participants, les partenaires et le tout public.

DE LA RENCONTRE À LA RESTITUTION

A travers les séances de travail, les artistes proposeront aux participants de s’impliquer dans une démarche de création artistique et de faire ressurgir leur mémoire enfouie à partir d’un thème choisi, pour la mettre en espace. Ainsi, chacun pourra retrouver sa confiance, faire émerger des savoirs « oubliés », et pour certains, de se révéler dans un atelier d’expression théâtrale. Le contenu des ateliers de pratique artistique Que travaille-t-on ? La respiration et la diction, la reconnaissance de son corps et son mouvement dans l’espace ; l’acquisition des règles qui permettent d’organiser la parole et l’écoute. Un travail sur le texte bien sûr que nous aborderons au cours de notre rencontre. Dans quel esprit ? Ces ateliers sont avant tout axés sur la notion de plaisir. Plaisir pluriel : celui de se découvrir, de rencontrer les autres, d’appréhender les diverses formes théâtrales, d’incarner l’imaginaire, de s’investir dans une aventure collective. Dans quel objectif ? Celui de présenter sur scène, à condition d’être présent et assidu, un spectacle mettant en valeur l’apprentissage mené par chacun dans un groupe harmonieux et dynamique. Prendre conscience et développer les particularités de chacun. Montrer, développer les défauts, les maladresses, les manques, les blocages et parfois les peurs tout en gardant à l’esprit l’aspect ludique, le plaisir et le désir d’être ensemble dans l’aventure commune du jeu théâtral. Tout en respectant la personnalité de chacun avec une forme de bienveillance. Permettre aux participants de reprendre confiance en soi. Créer du lien entre les résidents.

UNE OPÉRATION INSCRITE DANS LA DURÉE

Entre les mois de septembre et décembre 2017, la Compagnie La part manquante mènera des ateliers avec les résidents de l’EHPAD La Fontanelle. Les résidents de l’EHPAD, identifiés par l’équipe encadrante, participeront à 24 heures de séances de pratique du théâtre en groupe d’une douzaine de personnes. Le calendrier (sous réserve de modifications)
• les 14, 21, 28 septembre, les 5, 12, 19, 26 octobre, les 9, 16, 23, 30 novembre et 7 et 14 décembre : ateliers conduits par la compagnie La part manquante.
• le 21 décembre : restitution de l’ensemble du travail réalisé par le groupe de l’EHPAD, à La Fontanelle, devant un public constitué d’autres usagers et résidents, de familles et de voisins. (sous réserve de modification) Une première rencontre entre l’artiste et les publics potentiels repérés a déjà eu lieu au sein de l’établissement avec la présentation de l’opération par les artistes. Elle a suscité des échanges intéressants et prometteurs pour le déroulé du projet.

LA COMPAGNIE LA PART MANQUANTE

Alain Daffos, metteur en scène, fonde avec le comédien Jean Stéphane, la Compagnie la Part Manquante en 1997 lors de la création de son premier spectacle, Madame l’abbé de Choisy. Sans volonté de cloisonnement dans les genres et le répertoire, il s’intéresse à propager le geste artistique de manière à proposer un théâtre porteur de pensées, de sensualité en lien avec le poétique, le politique et le partage. La part manquante… Faire part et tenir compte de nos manques, de nos erreurs, de nos doutes et nos parts d’inconnu. Faire part de nos faces cachées, de nos contradictions les plus intimes sur le chemin et nos petites enfances. Faire la part du hasard, pour ce qui revient, pour ce qui échoit. Donner suffisamment de vie à l’illusion et de vérité au mensonge pour qu’on y croie toujours, en changeant de genre, d’époque et de sujet, mais jamais d’inquiétude… Alain Daffos, metteur en scène Il suit sa formation de comédien à l’Ecole d’Art Dramatique de 3 BC Compagnie à Toulouse. Il a été élève de Jacques Nichet, de Françoise Roche au Cours Florent, de Régis Braun à la Comédie de Saint-Etienne, de Robert Cantarella au Centre Dramatique National de Toulouse, d’Alain Knapp aux Ateliers de Philippe Adrien au théâtre de la Tempête à Paris, de Françoise Lebrun à la Comédie de Béthune et d’Elisabeth Chailloux au Théâtre des Quartiers d’Ivry à Paris… Il a travaillé comme comédien avec Armand Gatti dans Condamné à l’exil d’Armand Gatti, Régis Braun dans Mesure pour Mesure de William Shakespeare (Festival de Valréas), Philippe Bussière dans Le Cavalier bizarre de Michel de Ghelderode…. Il a interprété plusieurs rôles de comédien à l’Opéra. Au Théâtre du Capitole de Toulouse et à l’Opéra de Turin dans Hamlet d’Ambroise Thomas dans une mise en scène de Nicolas Joël. L’Italienne à Alger de Rossini, mis en scène par Tobias Richter ainsi et dans les ballets Copellia de Léo Delibes, et Cendrillon de Serge Prokofiev sous la direction de Jacques Fabre. Parallèlement à son parcours de comédien il a mis en scène une quinzaine de spectacles dont Les amis Européens Stefan Zweig / Romain Rolland lecture spectacle en 2015. Il a mis en scène au sein de la compagnie Dans le sens opposé, la comédienne Catherine Froment dans La chair de l’homme 52ème scène de Valère Novarina. Jean Stéphane, comédien. Il suit sa formation de comédien au Conservatoire d’Antony, à l’école du Cours Florent et à l’Ecole d’Art Dramatique de 3BC Compagnie. Il a été l’élève stagiaire de Jacques Nichet, d’Armand Gatti, d’Alain Knapp aux ateliers de Philippe Adrien au Théâtre de la Tempête. Il a joué sous la direction de Jean-Marc Brisset dans Meurtre de la princesse juive d’Armando Llamas (Théâtre la Cité internationale – Paris, Théâtre Garonne…) Les femmes savantes de Molière, Les Travaux et les jours de Michel Vinaver, Les Folies amoureuses de Régnard. Sous la direction de Philippe Bussière il a joué dans Lenz de Georg Büchner. Il a également joué sous la direction d’Armand Gatti dans Condamné à l’exil d’Armand Gatti… Co-fondateur de la Cie La Part Manquante avec son complice Alain Daffos, il a été de tous les spectacles mis en scène par ce dernier. www.cie-lapartmanquante.fr

PARTENAIRES L’EHPAD LA FONTANELLE L’EHPAD

La Fontanelle est un Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes accueillant 70 résidentes et résidents. La moyenne d’âge est de 88 ans. L’animation, le divertissement et l’accompagnement, le plus personnalisé possible de chacun, sont des priorités d’équipe. Nous sommes dans un lieu de vie où la gaité, la réalisation de soi avec l’envie de « faire des choses » sont essentielles pour tous les « habitants » qu’ils soient accompagné(e)s ou accompagnant(e)s !

LE CENTRE SOCIAL ET CULTUREL DU NAUCELLOIS

Le Centre Social et Culturel du Naucellois est un espace d’animation de la vie locale, il s’enracine sur son territoire et place la participation des habitants au cœur de son projet. Le concept d’animation globale résume cette approche polyvalente de la dynamisation de la vie sociale : lieu de rencontres et d’échanges, offre de services aux familles, émergence de projets collectifs, participation à la vie associative locale, projets intergénérationnels… un panel d’actions ayant pour objectif le mieux vivre en milieu rural. Acteur de territoire et force de propositions pour toutes les générations, le centre social met en place de nombreuses actions favorisant le soutien aux familles et habitants en développant des projets parentalités, des actions de solidarités, de prévention santé, d’ateliers intergénérationnels, la gestion de mode d’accueil pour les tout petits et les enfants et un accueil polyvalent pour écouter, informer et orienter la population. Le centre social développe également un volet culturel qui est transversal à tous les publics. Cet axe de travail est appréhendé comme un outil au service du lien social, il favorise les rencontres entre artistes et population et met à l’honneur l’intervention d’équipes artistiques professionnelles au cœur de ce territoire rural. AVEYRON CULTURE – Mission Départementale AVEYRON CULTURE – Mission Départementale, présidée par Jean-François GALLIARD, est une association dédiée au développement de la culture sous toutes ses formes en Aveyron. Elle y participe en intervenant directement sur des opérations touchant les domaines des arts visuels, du spectacle occitan, du théâtre, de la musique, de la danse, du chant choral, de la formation et du patrimoine. Cinq dispositifs accompagnent les collectivités et les acteurs culturels aveyronnais dans l’élaboration de leurs projets :
• Education artistique et culturelle
• Ingénierie territoriale et culturelle
• Pratiques amateurs et professionnelles
• Culture et lien social
• Culture et patrimoine

Enfin, centre de ressource ouvert au plus grand nombre, elle apporte également son appui technique, logistique et artistique à ses partenaires locaux, soutient les pratiques amateurs en participant ainsi à l’attractivité du territoire.

 

CONTACTS

Centre Social et Culturel du Naucellois
Véronique MORETTI, Directrice
Stéphane GAYRAUD, Animateur
05 65 72 29 19

Dispositif Culture et lien social
Colette SCUDIER
Responsable du dispositif « Culture et lien social »
05 65 73 80 58 – 06 74 83 69 91
c.scudier@aveyron-culture.com